Christ sauveur-10 ans


Il y a 10 ans sous l’impulsion du Curé l’Abbé Louis Motokwan, les activités marquant le 10ème anniversaire ont connu un succès sans pareil.

Depuis la messe d’ouverture présidée le mercredi 15 octobre 2008 par le Vicaire Général, l’Abbé Henri Djonyang, en passant par la conférence de l’Abbé Gabriel Housseini, le sport entre les jeunes et les adultes de la paroisse, les activités ont connu leur apothéose avec la messe de clôture présidée par l’Ordinaire du lieu Mgr Philippe Stevens, Evêque du Diocèse de Maroua-Mokolo. Le Pasteur a tenu à dire son encouragement aux fidèles pour le chemin parcouru depuis la création de cette paroisse.  » Chers amis, frères et sœurs chrétiens de la Paroisse Christ-Sauveur de Domayo, c’est dans la joie que nous fêtons le 10ème anniversaire de notre paroisse.

En voyant la vitalité de nos communautés chrétiennes de la ville de Maroua, en 1998, nous avons jugé nécessaire de fonder cette nouvelle paroisse à partir de secteurs rattachés auparavant aux paroisses Notre Dame de l’Assomption de Founangué, et Saint Jean de Djarengol. Nous avons voulu mettre la nouvelle paroisse sous la protection du Christ-Sauveur : c’est le plus beau nom de Jésus, il est notre Sauveur, il nous ouvre aussi un avenir de paix et de bonheur, nous sommes libérés.

Que de chemin déjà parcouru en 10 ans ! Je voudrais remercier de tout cœur les premiers pionniers, les fondateurs de notre paroisse, et tout particulièrement l’Abbé Michel Ngouané qui a donné tout son cœur pour la fondation et la construction de la paroisse, de l’école Saint Kisito et de l’école Sainte Thérèse. Que le Seigneur vous bénisse tous, chacun et chacune de vous, frères et sœurs bien aimés, pour qu’ensemble, nous continuions le chemin si bien commencé « , a-t-il écrit aux fidèles de cette grande communauté quelques jours avant la clôture des activités.

L’on se rappellera que la paroisse Christ Sauveur a connu à ce jour quatre Curés : l’Abbé Michel Ngouané, Curé fondateur, l’Abbé Barthélemy Yaouda Hourgo aujourd’hui Evêque du Diocèse de Yagoua, deuxième Curé modérateur ; l’Abbé Benoît Ménétchéo de regrettée mémoire, comme troisième Curé. A ce jour, le Curé est l’Abbé Louis Motokwan.

Si en 999 l’on comptait 79 baptisés dont 15 femmes, 25 hommes et 39 enfants, aujourd’hui l’on dénombre 869 baptisés, soit 367 femmes, 295 hommes et 277 enfants. Les communiants ne sont pas en reste dans cette spirale de progression. Ils sont passés de 136 à 528. La Paroisse a aussi bénéficié au moment de son érection de la collaboration des Sœurs du Mont Carmel qui jouaient un rôle important dans la formation et l’accompagnement des premiers catéchistes de la paroisse.

A titre d’exemple, les premiers catéchistes de la paroisse ont été encadrés par la Sœur Marie Laure. Elles ont également contribué à la mise sur pied des deux écoles qui font la fierté de la paroisse, tant au niveau des résultats qu’à celui de l’encadrement.

Cet article tiré de L’effort camerounais a été écrit par Emile Manmadi!

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.